Les Failles de sécurité des Clouds grand public

Selon une étude menée par Elastica Cloud / Blue Coat, 1 fichier sur 10 partagé dans le cloud contiendrait des données sensibles réglementées.

Le blog Wooxo

Une étude récente, menée par Elastica Cloud / Blue Coat*, met en évidence les failles de sécurité des données sensibles partagées librement par les utilisateurs adepte des clouds grand public. En effet, 1 fichier sur 10 partagé dans le cloud contiendrait des données sensibles réglementées.

Infographie Elastica Cloud

 

Au grand dam des équipes de sécurité des organisations concernées, un quart des documents est partagé à destination d'un cercle large de personnes sans que celles-ci en aient validé l’accès. Dans de nombreux cas, une simple recherche sur un moteur de recherche pourrait alors permettre de les trouver.

 

L’étude estime le coût moyen d’un incident sur les données découvertes d’environ 1,7 million d’euros, un coût pouvant atteindre jusqu’à 10,7 millions d’euros dans le secteur de la santé.

 

Quelle solution pour votre Organisation ?

Aux vues de ces chiffres, il devient alors nécessaire pour les entreprises, et autres organisations possédant et partageant des données sensibles, d’opter pour une solution cloud collaborative professionnelle afin d’assurer la sécurité de leur patrimoine numérique.

 

Optez pour une solution offrant la possibilité de gérer les droits des utilisateurs (lecture, écriture, partage), où les données partagées demeureront entièrement confidentielles et dont l’accès est limité dans le temps. Enfin, afin d’assurer une législation similaire entre vous et votre fournisseur, optez pour une solution hébergeant vos données sur le territoire français.

 

A propos de l'étude

L'étude Elastica Cloud Threat Labs publiée par Blue Coat est basée sur les résultats d'une analyse opérée par la plate-forme Elastica CloudSOC. Celle-ci fournit des renseignements sur 63 millions de documents d'entreprises hébergés dans des clouds majeurs tels que Microsoft Office 365, Google Drive, Salesforce ou Box.

Article source : www.cio-online.com